JEUNES JAZZMEN DE CUBA
>>>>

CASTAÑEDA, Tamara (La Havane 1980)

Tamara CASTAÑEDA est née dans une famille sans réelle tradition musicale mais dès six ans elle prend des cours de piano puis trois ans plus tard entre au Conservatoire Manuel Saumell . Elle a dépassé l'âge pour s'inscrire aux cours de piano et on lui offre la possibilité d'étudier la clarinette et les percussions. Sa professeur Elisa ESCRIBÁ la motive et la stimule pour qu'elle choisisse cette dernière voie. Une fois vaincus les préjugés elle progresse vite et entre au Conservatoire Amadeo Roldán. Elle domine rapidement les percussions classiques mais aussi la batterie, les congas, le xylophone, la marimba et toutes les percussions mineures de la musique cubaine.

JEUNES
JAZZMEN
DE CUBA

Tamara dès ses premiers pas au Conservatoire se produit en concert et participe jusqu'en 1995 aux différents Festivals Percuba.

En 1994 elle triomphe au concours de musique Amadeo Roldán avec sa composition « A mi manera  », un thème pour percussions symphoniques mais qui utilise des rythmes et des instruments populaires cubains: congas, cencerros, bongó... La qualité de la composition fait que "A mi manera" va ensuite être inscrit au programme national d'enseignement de la percussion.

Cette même année Tamara CASTAÑEDA compose pour le concours de habaneras « Tras silencio » .


Tamara Castañeda.

Si le jazz est absent des études, les étudiants en parlent beaucoup hors des classes et, toujours au cours de l'année 1994, Tamara entre dans le groupe « Latin Jazz » au sein duquel elle prend possession de la tumbadora. Le groupe joue fréquemment dans les théâtre de la capitale.

En 1996 et jusqu'en 1998 elle fait partie de la « ORQUESTA SINFÓNICA JUVENIL » orchestre ave lequel elle participe à de nombreux concerts. Entre temps elle pénètre dans le monde du jazz en 1997 en accompagnant aux percussions le pianiste américain Bob Chilson et le trompettiste Roy Hargrove lors d'un festival.

Le groupe féminin de musique traditionnelle « ELLAS SON » la recrute à la même période pour occuper la place de tumbador. Toujours étudiante Tamara ne peut accompagner ses partenaires lors de la tournée européenne mais les retrouve à l'issue de celle-ci et se présente régulièrement pour les shows du Cabaret Parisien.
A la fin de ses études et de manière autodidacte elle étudie le vibraphone auquel elle applique les connaissances acquises sur toutes les percussions et se présente pour son examen final dans un duo vibraphone et batterie. Tamara fait de nouveau une réapparition au Festival Percuba en fin d'année puis elle lance sa formation TCI TRÍO au sein duquel elle montre ses qualités de vibraphoniste accompagnée de Carlos, batterie et Ignacio, marimbula.
Le trio se produit fréquemment dans la capitale, joue lors du Festival de Cinéma Latino Américain et pour le Jazz Plaza 2000.

Tamara assiste à diverses descargas dont celles qui se déroulent au siège de l'Union des Journalistes et elle finit par y participer pleinement ainsi qu'à celles qu'organise le club La Zorra y el Cuervo ou l' Hôtel Cohiba.

En 2001 Tamara CASTAÑEDA débute à la Zorra y el Cuervo dans la formation de Gilberto VALDÉS "JAZZ GENERATION". Elle reste avec ce groupe jusqu'en 2003. Toujours en 2001 elle se présente au concours JoJazz et remporte le Grand Prix décerné par un jury présidé par "Chucho" VALDÉS . Elle est la première vibraphoniste de l'histoire du jazz à Cuba.


 

En 2002 elle est invitée au Festival de Jazz de Saint Marteen et à son retour fait l'ouverture du Festival Jazz Plaza avec le groupe de "Chucho" VALDÉS interprétant une toute nouvelle composition de ce dernier  « Chorihno  ». Son succès au JoJazz lui permet de partager la scène avec d'importants jazzmen cubains: les guitaristes Carlos EMILIO, Jorge CHICOY, le contrebassiste Jorge REYES et étrangers,  Steve Coleman
On retrouve en 2002 et 2003 Tamara CASTAÑEDA avec la formation de Danays BATISTA comme invitée pour les concerts de Mujeres en el Jazz. L'année suivante elle se présente pour l'événement à la tête de son propre groupe et, à compter de cette date, sera régulièrement à l'affiche de La Zorra y el Cuervo et du Jazz Cafe.
Elle participe au Gala de clôture du Jazz Plaza de 2004.

Gala de clôture du Jazz Plaza 2004.
Photographie R. Humbert.

 


L'année 2005 est consacrée à la préparation de son premier disque, aboutissement final du JoJazz, pour lequel elle compte sur le cuarteto de " Chucho" et sur des musiciens de premier plan comme Jorge CHICOY, Julio PADRÓN, Alexis BOSCH...Tamara continue ses prestations dans les clubs et sa formation en 2006 compte sur la batterie de Anier TAMAYO, la basse de Iván PAVÓN, les timbales de Edgar MARTÍNEZ et le saxophone de Emir SANTACRUZ.


Tamara Castañeda. La Zorra y El Cuervo. 2006.
Photographie Patrick Dalmace.

Tamara participe avec son groupe au Festival Jazz Plaza 2006 sur la scène du Teatro Mella.
Tout au long de l'année 2007 et en 2008 Tamara CASTAÑEDA est présente chaque mois à la Peña de la Casona dans la vieille Havane et au Club La Zorra y El Cuervo. Son groupe comprend désormais de très jeunes musiciens, Francisco VEGA, tumbadora; Joel LAFONT, clarinette; Ray MÁRQUEZ, basse et Julio GISPERT, batterie.
Ces deux années elle participe également avec son groupe et aussi comme soliste au Festival Jazz'ta de Santa Clara. Elle s'y présente en 2008 au Patio Bar du Centro Cultural El Bosque accompagnée notamment du groupe local "SONUS JAZZ". Elle réalise aussi un mano a mano avec un autre vibraphoniste de Santa Clara, Alejandro GIL.

Le Jazz Plaza l'accueille aussi tant en 2007 qu'en 2008. Elle participe aux programmes Excelencia et Cuerda Viva de la télévision cubaine. Tamara commence à exercer comme professeur de xylophone à l'E.N.A. La fin de l'année est consacrée à une réorganisation de son groupe et à un changement de répertoire. Tout ceci est affiné pour le Jazz Plaza 2009, le Jazz'ta et pour une sortie hors des frontières à Trinidad y Tobago.
Après une éclipse de plusieurs mois Tamara CASTANEDA revient brièvement sur les scènes avec de nouveaux partenaires et se présente au milieu de 2011 à La Zorra y El Cuervo.

©Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Tamara Castañeda. Saboreando", La Habana 2007, Colibri 084.

 
Cuba et le Jazz. Aujourd'hui le Jazz
>>>>

....Biographies....

<<<<
Carrillo, Isolina.
 
 
Castillo, Augusto.
>>>>