Hermanas BENÍTEZ

La carrière du groupe vocal « Hermanas BENÍTEZ » débute comme une simple plaisanterie. Beba, Beatriz, Carmen, Petry, Juanita BENÍTEZ se promènent dans La Havane. Passant devant l’édifice de la Radio, Beba suggère à ses sœurs d’entrer et de se faire passer pour des chanteuses professionnelles venant de Matanzas. Les cinq  jeunes filles obtiennent une audition et à leur grande surprise se voient offrir un contrat. Le quinteto est formé et débute à la télévision puis dans les cabarets, notamment en 1956 à La Campana. Elles sont pour la Revue Show, la révélation de l’année. 


Les Hermanas Benítez à leurs débuts en 1956.

A la fin de l’année et au début de 1957 elles  réalisent une longue tournée  aux Etats Unis, parcourant une vingtaine de villes. Le succès obtenu  leur vaut le surnom de  « Vivacious senoritas » et attire les impresarii mexicains. Ils engagent les « Hermanas BENÍTEZ » qui débutent à Acapulco au Club Yates où elles restent une année. Les sœurs chantent au célèbre cabaret Capri de l’hôtel Regis de la capitale, passent sur tous les programmes de la télévision mexicaine notamment dans le programme où apparait Pedro Vargas  en 1959 et apparaissent dans plusieurs films mexicains.  Elles sont en fin d’année au Venezuela où elles se produisent  notamment dans le programme Carrousel  et les cabarets de  Caracas.

Les « Hermanas BENÍTEZ » sont  annoncées au Japon. Leur répertoire est essentiellement tourné vers la musique pop ou le rock. Leurs premiers enregistrements comprennent des thèmes comme « Buenos días Acapulco », « Sole pizza e amore », «Te quiero dijiste »… .  Leur thème « Corazón de melón », issu du film Sube y baja, de 1958 est édité en 45trs et les fait connaître dans plusieurs pays. Elles apparaissent dans plusieurs films, Lagrimas de Amor, 1958; La Cigüeña dijo si, 1960... Au Mexique Beba se marie et la plus jeune des sœurs, Haydée, intègre la formation familiale pour participer à la tournée au Moyen Orient et en Europe où les « Hermanas BENÍTEZ » apparaissent de nouveau dans un film en 1960, Yo amo, tu amas, de Dino de Laurentis. Elles chantent à Paris à l'Alhambra, en septembre 1960, en première partie du spectacle de Raymond Devos puis à Madrid au Rex.

En avril 1964, en Espagne c’est au tour de Carmen et Beatriz  de se marier el les sœurs BENÍTEZ  deviennent un trio que l'orchestre de Perfecto Artola accompagne à l'hôtel Tres Caravelas à Torremolinos et  offre cette même année plusieurs disques 45trs comprenant « América, América »,  « Nada ,Nada »… puis « Watermelon Man », « El Patio »… et encore « Tu seras mi baby », « La Máscara ».

Les Hermanas Benítez en 1963 avec l'orchestre Artola à Torremolinos.

Le trio part en tournée sur la côte méditerraneéenne espagnole puis en fin d'année 1964 en Europe avec une étape remarquée au night club de l'hôtel Berns de Stockholm.

Durant les années 1964 et 1965 Haydée, Petry et Juanita sont les vedettes du club Micheleta de la capitale et animent aussi le Centro Cubano de Madrid. La production discographique du trio, sous forme de 45trs, se poursuit en 1965 et 1966 avec le tube  Pop « Juanita Banana » ; en 1967 avec le single « Pata, pata ».

Hermanas Benítez "Angelitos Negros" ..>>> ...

Les jeunes femmes sont aussi des habituées de la radio et de la télévision. On les voit en 1965 en soirée dans le programme national de la Télévision espagnole. Le trio est de nouveau invité à Torremolinos en 1966, en 1968 pour le gala Conquistadores de Friden à l'hôtel Melia. La presse espagnole en 1972, rappelant les cachets de certains artistes, mentionne celui des « Hermanas BENÍTEZ » attestant ainsi de leur activité à cette date. Les dernières membres du groupe se marient à leur tour et abandonnent le monde musical.

En 2010, la chaîne de télévision mexicaine Univision réunit Beba, Haydée y Beatriz pour une émission en direct.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Hermanas Benítez, 1964-1967", compilation Discophon. Larama Music.

.... Tous les groupes ....

<<<<
Bellamar, Septeto.
Bolero, Septeto.
>>>>