Orquesta Hermanos LEBATARD

En 1926 quatre des frères LEBATARD, Gonzalo, Germán,  les jumeaux Luis et Julio et leur père Gonzálo Sr fondent leur orchestre, tipo jazz band qui prendra le nom de « HERMANOS LEBATARD ». Julio et Gonzálo sont trompettistes, Luis, saxophoniste ténor. Le père est saxophoniste comme Germán, également pianiste. Il faut d’autres musiciens pour compléter la formation et parmi les recrues figurent les frères BRUGUERA. Agustín est percussionniste et Gerardo, saxophone ténor.


Gonzalo Sr et les frères Lebatard: Luis Le Batard, Gonzalo Le Batard Jr., Germán Le Batard,
Gonzalo Le Batard Sr.,  Julio Le Batard
. Photographie Collection particulière.


La formation se fait remarquer trois ans plus tard au Teatro Principal de la Comedia lorsqu’elle assure, dirigée par Ernesto LECUONA, l’accompagnement de la pièce Guarachera Musulmana.
A la même époque « Los HERMANOS LEBATARD » est l’orchestre attitré du Teatro Encanto ce qui n’empêche pas Germán - admiré de tous pour son inteprétation de "Stardust"- de jouer avec les « DIPLOMÁTICOS»  de Lorenzo  PEGO. La qualité du tipo jazz band en fait un groupe très sollicité et on le retrouve sur la scène de la Feria organisée à La Havane par la chaîne de magasins Precios Fijos et en tournée à Santo Domingo, au Venezuela et en Amérique centrale dans le cadre d’un show célébrant un congrès médical en 1931.

Une crise survient alors lorsque Agustín et Gerardo BRUGUERA quittent les « HERMANOS LEBATARD » avec quelques musiciens dont le pianiste  Armando ORÉFICHE et le trompettiste Ernesto «Jaruco» VÁZQUEZ pour former leur propre orchestre au théâtre même où jouait la formation des frères LEBATARD, la « ORQUESTA ENCANTO».
Les « HERMANOS LEBATARD » réarment leur orchestre dans lequel joue au cours des années trente "Felo" HERNÁNDEZ, contrebassiste qui débute en 1933 quand la formation joue au Montmartre; José CURBELO, pianiste. Maño LÓPEZ, batteur, entre en 1936....

La formation des frères Lebatard dans les années trente. Photographie Collection Rafael Hernández.


Directorio musical. 1939.
Les LEBATARD retrouvent immédiatement leur popularité et deviennent la formation attitrée du très sélect Miramar Yacht Club en 1936 et  du Cabaret Sans Souci deux ans plus tard. A cette époque -1939- le chanteur Roberto FAZ passe par le groupe qui joue au Club Cazadores.

Les radios s’arrachent le tipo jazz band engagé en 1938 sur CMCY dans le programme Frigidaire pour une émission journalière. Il accompagne sur CMCW le ténor Wilfredo FERNÁNDEZ, Tony HERRERA  et Margot ALVARIÑO en 1941 et l’année suivante on peut les écouter sur La Voz de la Antillas.
En 1939 les « HERMANOS LEBATARD » réalisent leur premier enregistrement avec entre autres « Bilongo », « La Conga del 16 », « Negra Linda  »… et deux ans après, un deuxième enregistrement offre « Mensaje de amor », « A Gozar »… Germán compose et parmi ses succès figure "Tu volveras"... La même année l'orchestre accompagne la voix de la jeune mulata Aurora LINCHETA dans le programme Audiciones Exclusivas Piedra de la radio CMW-COCW.

 

Photographie Collection particulière.

En 1940 les « HERMANOS LEBATARD » font une tournée à Puerto Rico et le chanteur Nelo SOSA entre dans le groupe.


Orchestre Lebatard à Puerto Rico en 1941. Collection Jaramillo.

Durant les années quarante la formation possède une réelle stabilité, Gonzalo père ne joue plus et autour des quatre frères Julio, Germán, Gonzálo et Luis se trouvent: "Papito" HERNÁNDEZ, contrebasse; Dr. Edward DÍAZ, batterie; Panchito CARDENAS, piano; Eugenio de la OSA, trombone; A. ZAPATA, trompette; J. ZAYAS, saxophone; J. BREZO, guitare et R. PEDROSO, chanteur. C'est dans cette configuration que « Los HERMANOS LEBATARD » inteviennent dans l'un de leur cabaret de prédilection, le Montmartre.


Au Montmartre. Photographie Collection particulière.

l orchestre disparait à la fin des années 50 mais Germán malgré une vie dissolue qui lui perturbe la santé continue de jouer notamment au Southland avec Wichy MERCER, trompette, Rolando BARO, piano; MEGRET, batterie et "Papito" ou "Felo"HERNÁNDEZ à la contrebasse. La qualité du quinteto attire les musiciens et le club et le groupe de Germán deviennent un noyau de descargas.

Gonzalo Sr. décède à la fin des années cinquante et dans les années soixante les frères gagnent les Etats Unis. Germán poursuit sa carrière à New York . Atteint d'une maladie de la gorge il décède au cours des anées soixant-dix. Gonzalo Jr continue également de jouer à New York puis à la fin des années soixante-dix s'insalle à Miami où il décède en 1999. Julio et Luis eux-aussi se retient à Miami au début des années quatre-vingt, disparaissant tous les deux en 2001 et 2005.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
*

Le Son. Les années trente à La Havane.
>>>>
Des premiers Jazz bands aux grands ensembles des années quarante.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Lago, Hermanas.
Lecuona Cuban Boys.
>>>>