Nouvelles valeurs de la Musique cubaine
>>>>



 

ABREU, Regla Milagros (Santa Clara 1970)

 

 

 

Le père de Regla est poète et sa mère l'entraîne sur le chemin de la musique. Toute petite ses jouets sont des instruments et à sept ans elle commence dans une Escuela vocacional des études de piano. En 1984 elle poursuit celles-ci à La Havane. Regla est pourtant, depuis toujours, attirée par les percussions et s'incruste comme auditrice libre dans différents cours et ateliers, participe à des cours d'été, se forme auprès de spécialistes comme Lino ONEIRA. Elle entre à l'E.N.A. en 1990 pour des études de composition. De cette étape datent de nombreuses oeuvres pour cuarteto, quinteto à vents, pour voix et piano et même pour ensembles à cordes qui lui permettent de participer à plusieurs festivals de musique contemporaine. Lors du Festival de Música Contemporanea de 1991 elle présente son «Ciclo de cinco piezas para piano"» qui obtient un succès lui valant les éloges des maestros et notamment de Harold GRAMATGES. Regla continue de travailler les percussions et le drum avec divers professeurs dont le batteur de Francisco MELA du groupe de Emiliano SALVADOR.

Regla rejoint alors, comme timbalera, la formation «FUEGO LATINO» de Miriam BARBÓN qe le public peut entendre dans les hôtels de la Marina Hemingway, à la Villa Panamericana, au Club Karachi... De toutes les percussions, ce sont les pailas qui lui conviennent le mieux et c'est face à cet instrument qu'elle se révèle au sein du groupe « Las CHICAS del SABOR » participant à diverses représentations de la formation à La Havane et dans l'île.

Nouvelles valeurs de la musique cubaine

Lors d'un Festival de groupes féminins à La Tropical en 1995 au cours duquel elle participe à l'enregistrement de deux thèmes live avec «Las CHICAS del SABOR", Regla est remarquée par la directrice d'un autre groupe féminin, «SON DAMAS".

Elle rejoint cette dernière formation et participe avec celle-ci aux Carnavals de Tenerife en 1996 ainsi qu'à l'enregistrement «Llego Son Damas"».
L'année suivante Regla et ses partenaires réalisent plusieurs tournées européennes en Belgique, Allemagne, Hollande, Suisse, Suède et en France.


Avec Son Damas à Floirac, France. 1997.
Photographie Michèle Dalmace.

Très rapidement Regla rejoint la «Orquesta ANACAONA» à une période faste du groupe. « ANACAONA» réintroduit à cette occasion la batterie ce qui permet à Regla de faire de nouvelles expériences face à cet instrument. Elle participe aux tournées internationales en Finlande, Pérou, Colombie...de 1997. A la fin de cette année elle joue avec le groupe pour la pièce Le Bourgeois Gentilhomme étrennée à La Havane puis à Mexico et Paris l'année suivante.


Regla à la batterie avec Anacaona.

Regla est en tournée en France, Espagne, Allemagne puis parcourt la Chine avec «ANACAONA" . En 1999 après les représentations aux Etats Unis, Regla enregistre avec ce groupe «Lo que tu esperabas» et voyage de nouveau en France, participant à un show d plus d six mois au Cabaret du Casino de Monte Carlo puis au Cabaret Sporting de la Principauté. Le Cap Vert et Mexico sont les deux dernières destinations de Regla ABREU avec «ANACAONA» avant le tournage du documentaire célébrant les soixante-dix ans du groupe.

Au fil de ces années Regla continue de travailler et reçoit les conseils de «Changuito», Roberto VIZCAINO, Calixto OVIEDO...

A la fin de 2006, quittant «ANACAONA», Regla ABREU prend l'initiative de créer sa propre formation, un cuarteto composé de jeunes filles diplômées de l'ISA.
L'objectif est de présenter un répertoire où se fusionnent Son, Salsa, Bolero Balade, Rock, Jazz et rythmes caribéens mais aussi intégrant le répertoire international afin de participer à une tournée internationale en Jordanie.

Autour de Regla, pailas, le «CUARTETO ALBORADA» comprend un saxophone alto, confié Francis LLORENA, titulaire d'une expérience acquise à travers plusieurs groupes comme «CARAMELO SON» avec lequel elle effectue une tournée en Angleterre ou encore le jazz band organisé pour Mujeres de Luz lors de Cubadisco 2005. Le piano est entre les mains de Deily ESPINOSA qui a laissé son empreinte dans les groupes «Las CECILIAS » , «SALSA MORENA», «CARIBE SON », «SON DAMAS» etc... Lizbeth ARES est la voix du «CUARTETO ALBORADA». Elle vient du show du Cabaret Parisien. Regla ABREU et ses partenaires assurent les choeurs.

Regla Abreu aux timbales.

 

 

Le cuarteto Alborada lors de l' évaluation à la Casa de Cultura Plaza.



«ALBORADA" fait ses débuts télévisés à travers le programme dominical Palma y Caña ainsi qu'à la radio. L'année 2008 est véritablement celle au cours de laquelle le cuarteto prend son envol après un succès lors de l'évaluation du groupe. Ahilyn PÉREZ devient la voix du «CUARTETO ALBORADA». Decimista et danseuse, capable aussi de s'emparer du bongó, elle est habituée des clubs et cabarets de la capitale et des Bahamas. Regla et Deily commencent également à composer et à arranger. Le cuarteto chante sur Radio Progreso puis se présente pour une grande fête culturelle avec la participation de sculpteurs, peintres... au Parque de Playa. A l'occasion de la semaine du cinema latinoaméricain «ALBORADA» se présente au club Fresa y Chocolate. Pour les fêtes de fin d'année les jeunes femmes donnent une série de concerts à l' Hôtel Kholy de la capitale, assurant leur succès avec «Yo pa'ti no estoy», «Tu voz», «Ven vaila lo»... L'année 2009 débute au club Chan Chan à la Marina puis la formation se désintègre avant de se reconstruire au cours de l'année 2011 pour effectuer une tournée de cinq mois à New Delhi en Inde, tournée à laquelle Regla ne participe pas pour raison de maternité. Le groupe est constitué de Dely, Lisbet et Francis qui assume le rôle de directrice; la place de Regla est occupée par Yudianis QUINTANA.

Elle réintègre son groupe et Berley MARTÍNEZ prend la place de Lisbet. "ALBORADA" qui se présente à La Havane au Centre Culturel Fresa y Chocolate.

Début 2012, les quatre jeunes femmes sont à l'affiche de l'Hôtel Panorama et se présente aussi sous forme de duo au piano bar.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* In "Llego Son Damas ", L.H. 1996. Eurotropical 004.
* In "Anacaona. Lo que tu no esperabas", L.H. 2000, Lusafrica 362292.

.....Biographies....

A
<<<<
 
 
Acosta, Leonardo.
>>>>