Conjunto Los JÓVENES del CAYO

"Los JÓVENES DEL CAYO" naît en 1926 de la volonté de jeunes amateurs désireux de se faire connaître. Autour de Domingo VARGAS (Glendale, USA, 1981) voix , le sexteto qui devient vite un septeto et rassemble deux trompettes, celles de Idelfonso SALINAS et de Vinicio GONZÁLEZ; le bongó de Guillermo ROMERO, la contrebasse de Roberto VALDÉS, la guitarre de Orlando FERRÁN et la tumbadora de Israel PÉREZ. Dès 1927 le groupe joue à l'intérieur de la République. L'année suivante Miguelito VALDÉS, voix et contrebasse, rejoint la formation qui joue pour les programmes de radio de la Casa de Lavín.

Ils engagent un trompettiste autre Segundo ESCANDÓN puis Norberto FAVELO. Le groupe continue de jouer de fêtes en fêtes puis se présente à La Polar et à La Tropical et se fait suffisament remarquer pour être invité à passer sur Radio Atwater dès 1928.

D'autres changements interviennent. Entrent alors au début des années trente Néstor MILÍ, guitarre; Carlos LESCANObongóArmando DÍAZtres; Andrés ABARALDES, voix et maracaset compte sur les conseils d'un ancien, Alfredo BOLOÑA.



Affiche de présentation du groupe à ses débuts.


Le sexteto Jóvenes del Cayo avec Miguelito Valdés.

Ils engagent un trompettiste Segundo ESCANDÓN puis Norberto FAVELO. Le groupe continue de jouer de fêtes en fêtes puis se présente à La Polar et à La Tropical et se fait suffisament remarquer pour être invité à passer sur Radio Atwater dès 1928.
Miguelito et Domingo se fachent et en 1931 VALDÉS quitte "Los JÓVENES DEL CAYO". Le groupe ne perd pas sa popularité et il anime bientôt les fêtes les plus élégantes des grandes sociétés de la capitale.

Paulina ÁLVAREZ se fait accompagner par le groupe sur les ondes de Radio Lavín de même que Aurora LINCHETA en 1939 dans le film Ahora seremos Felices.

C'est à la fin des années trente qu'il se transforme en un conjunto et que Ildefonso"Alfonsín" QUINTANA juqu'ici représentant du groupe s'y intègre en qualité de percussionniste.

Le groupe anime également les meilleures fêtes de la capitale.




Programme de La Polar. Le Conjunto Jóvenes del Cayo est au programme de Noël de 1938.

Kino MORÁN entre dans la formation en 1943 mais rapidement c'est "Alfonsín" qui en devient le chanteur, impose sa voix et son répertoire formant avec Domingo et Agustín HURTADO un excellent trio vocal. La section de percussions est formée de Guillermo ROMERO, bongó et Israel PÉREZ, tumbadora. Le conjunto est désormais complété par: Vinicio GONZÁLEZ, Eduardo PERIQUET et Idelfonso SALINAS, trompettes; René URBINO puis "Pepe" DELGADO, piano; Luis RAMÍREZ, contrebasse. La formation retrouve sa popularité dans les académies. SALINAS est aussi compositeur et donne parmi d'autres thèmes: "Jorobita Joroba", "


Conjunto Los Jóvenes del Cayo. Photographie extraite de "Fiesta Havana", Edition Vade Retro, Paris.

Damaso PÉREZ PRADO entre dans la formation en 1944 comme pianiste jusqu'à l'arrivée de Silvio CONTRERAS l'année suivante.
Les fabuleuses années cinquante réservent une place de choix aux "JÓVENES del CAYO", notamment lorsque le trio vocal est composé de "Alfonsín", Celio GONZÁLEZ qui entre en 1947 et Domingo VARGAS.
Au début de cette décennie RHC Cadena Azul prend "Los JÓVENES del CAYO" comme formation attitrée pour accompagner le chanteur Portoricain Daniel Santos, engagé en 1951 pour chanter sur les ondes pendant plus d'une année.


Photographie: Archives Tumbao, Barcelona.

Plusieurs enregistrements ont lieu à cette période: Avec les voix de Celio GONZÁLEZ : "Nadie lo sabra", "Vete a La Havana"...; Daniel Santos: "Ritmo alegre ", "Piedra cutamare"… de "Alfonsín" QUINTANA "Que te pasa", "Miedo me da"..., Domingo VARGAS, "Dulce con dulce", Telemambo"... Avant la fin des années quarante on peut aussi entendre la trompette de Félix CHAPOTTÍN au sein du conjunto.
En 1952 "Los JÓVENES del CAYO" partent jouer pour la Feria de las Flores à Panama.
Le départ de Celio en 1953 ne ralentit pas l'activité du conjunto. Installé à l'Académie Marte y Belona en 1954 il voyage de nouveau à l'étranger: Etats Unis en 1955 et 1960, Colombie en 1956 -année où le groupe se produit au cabaret Night & Day de la capitale cubaine- et Panamá deux ans plus tard.

Le chanteur Orlando VALLEJO est un temps membre du conjunto.
A la fin des années cinquante c'est "Tata" GÜINES qui tient les percussions et sera ensuite remplacé par Helio OROVIO.
Javier VÁZQUEZ entre au piano de 1956 à 1962. Il compose également 'Corta y clava Maria", " Lastima" ... En 1958 c'est le cabaret Ali Bar qui met "Los JÓVENES del CAYO" à son affiche. En 1962 le conjunto travaille sur les Terrazas du Rio Cristal.
Un ultime voyage aux Etats Unis scelle la fin du conjunto. Une partie des musiciens ayant décidée de rester chez le grand voisin du nord, "Alfonsín" QUINTANA renonce à son retour à La Havane à réorganiser son groupe et les musiciens rejoignent d'autres formations.

Au cours des années quatre-vingt-dix, sous l'impulsion d'anciens comme OROVIO, Ricardo LEÓN, Pedro GODÍNEZ, le conjunto "Los JÓVENES del CAYO" retrouve vie avec d'autres musiciens plus jeunes, " Felo" HERNÁNDEZ Jr, contrebasse; Gil VALLADARES, Israel GARCÍA, Osvaldo ISASI, Emilio FRESNO, Alberto MESA. Le groupe retrouve le chemin des concerts et en 2007 celui des studios. Les années suivantes la formation se transforme en conjunto fantasma, c'est à dire ne travaillant que pour des enregistremens.

Le nouveau conjunto Jóvenes del Cayo.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Vamos pa'la rumba ", L.H. 1951-53, Tumbao TCD 082.

Le Son. La Havane des années vingt.
>>>>
Le Son. Les années trente à La Havane.
>>>>
Des premiers Jazz bands aux grands ensembles des années quarante.
>>>>
Les Fabuleuses années cinquante.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Jazz Band de Sagua.
Jóvenes del Cuadro.
>>>>