Orquesta LECUONA CUBAN BOYS

En 1931 Ernesto LECUONA est à la recherche d'un orchestre pour assurer une seconde partie à ses prestations en soliste. Sa sœur Ernestina écoute et est séduite par une nouvelle formation organisée quelques mois plus tôt par les frères Augustín, drum et Gerardo BRUGUERA, contrebasse; un jeune pianiste Armando OREFICHE et un trompettiste Jaruco VÁZQUEZ. Ils appellent leur orchestre «Orquesta ENCANTO » tout simplement le nom du théâtre où il jouent à La Havane. Ernestina parle du groupe à son frère qui, à son retour des Etats Unis, l'engage. LECUONA fait tourner la formation à La Havane et à travers l'île, jouant des opérettes comme " María La O ", " El Cafetal ", " Rumba Musulmana " ou encore " Rosa La Chirla ". Rapidement elle devient la «Orquesta LECUONA».

L'année suivante Ernesto LECUONA est en tournée en Espagne. Il assiste à Madrid au triomphe de l'orchestre de Alfredo BRITO et du "Trio MATAMOROS". Il décide alors de faire venir son orchestre. Celui-ci débute à Madrid au Teatro Figaro.


Autour de lui se trouvent les fondateurs Armando OREFICHE et Jaruco VÁZQUEZ ; Agustín BRUGUERA et Gerardo. Complètent la « Orquesta LECUONA » : Enrique LÓPEZ, trompette; un trombone, l'espagnol Jesús Bertomeu également violoniste ; deux saxophonistes également clarinettistes et capables de tenir le violon : Jorge DOMÍNGUEZ et Daniel GONZÁLEZ. La section rythmique comprend Eduardo BARENECHEA, basse ; Guillermo HERNÁNDEZ , guitare. Tomas RÍOS est le chanteur de la formation capable lui aussi de s'emparer du violon. Carmen BURGETE est également chanteuse. Le principe de fonctionnement reste le même. Ernesto joue en première partie et l'orchestre, pratiquement toujours sans lui, en seconde partie.

Quelques semaines plus tard la "Orquesta LECUONA " réalise ses premiers enregistrements, comptant en outre pour l'occasion sur la participation de Miguel de GRANDY qui se trouve à Madrid.

Quelques mois plus tard LECUONA malade doit rentrer à Cuba mais l'orchestre reste en Europe et Ernesto en confie la direction à OREFICHE qui malgré ses vingt et un ans travaille d'arrache pied pour assurer le succès de la formation qui triomphe faisant de ses concerts de véritables spectacles de musiques, décors, costumes et lumières.

Armando change également le nom de l'orchestre pour lui donner un meilleur impact. Il devient les « LECUONA CUBAN BOYS ».   Ernesto LECUONA,  tout en s'intéressant au groupe, n'y participera jamais ni comme directeur, ni comme pianiste.

OREFICHE fait du percussionniste Agustín BRUGUERA un chanteur, remplace RÍOS par l'espagnol Alfonso Vizcaino et le trompettisteVÁZQUEZ devient l'arrangeur des «LECUONA CUBAN BOYS ». Il écrit aussi et reste définitivement l'auteur de "La Conga de La Habana". A partir de 1934 les «LECUONA CUBAN BOYS» parcourent l'Europe en commençant par Zurich. L'orchestre part ensuite pour Venise où il joue au Lido.

Les « LECUONA CUBAN BOYS  » se présentent ensuite à Paris pour l'inauguration du Bagdad, au Moulin Rouge, au Théâtre ABC, à l'Empire...où ils réalisent un enregistrement live, le premier sous leur nouveau nom. Ils restent à l'ABC huit semaines. OREFICHE trouve à Paris un chanteur italien Rabagliatti qu'il engage et qui, minutieusement préparé pour que sa voix s'adapte au répertoire cubain, devient la voix de référence de l'orchestre. Armando écrit ou arrange des thèmes traditionnels cubains de façon à les rendre immédiatement attrayants pour les oreilles européennes.

 


Les "LECUONA CUBAN BOYS" poursuivent leur périple sur la Côte d'Azur française, Nice, le Sporting de Monte Carlo puis le tour d'Europe s'étend à l'Angleterre, la Suède -où ils montent sur la scène du Tivoli Gruna Land-, le Danemark, l'Allemagne, la Hongrie, la Grèce mais aussi le Proche Orient.
Les «LECUONA CUBAN BOYS » se produisent sur scène avec les plus grandes vedettes du moment, Joséphine Baker -avec un enregistrement à la clé en 1936 comportant le thème "Mayari"-, Maurice Chevalier …


Maño López, tresero et voix, 1935.

Pour les nouveaux enregistrements de 1935 avec la voix de Rabagliatti, les "LECUONA CUBAN BOYS" comptent sur Fernando DÍAZ, qui a remplacé Maño LÓPEZ et Adalberto “Chiquito” OREFICHE, le jeune frère de Armando. qui joue à la fois du bongó et du saxophone.

En 1939, alors qu'ils sont aux Pays Bas et qu'on leur offre un contrat de trois ans, la guerre précipite le retour des «LECUONA CUBAN BOYS » dans leur île mais ils laissent sur le vieux continent leur chanteur italien.
Pour assurer ce retour ils animent les soirées sur le navire le Rotterdam qui les laisse à New York et sera coulé lors de sa traversée de retour.


Armando OREFICHE se remet au travail et forme Oscar LOMBARDO et la showgirl américaine Dolores Caselli pour de nouvelles parties vocales et notamment pour ses nouvelles pièces « Habana mi amor » et « Bajo la luna ».
Après six mois passés à jouer dans l'île, les « LECUONA CUBAN BOYS  » repartent pour la Caraïbe et l'Amérique du Sud : Ils commencent par Puerto Rico. De cette époque datent “ Corazón para qué ?", " La Conga del Carnaval de Uruguay  », " Quién ", " Misterioso Nilo Azul ", " Escúchame

Au Venezuela ils jouent à Caracas au Teatro Continental, au Dancing Suiza et sont invités sur plusieurs radios. Ils se rendent à Barquisimeto où ils se présentent au Country Club, aux cinemas Ayacucho, Arenas... au Centro Social, au Tea Room Paris...
La tournée se poursuit en Argentine où les musiciens retrouvent Ernesto LECUONA et sa compagnie qui interprètent au même programme l'opérette Rosa la China. Sur place ils jouent dans le film La Hora de las Sorpresas.
A la suite l'orchestre visite l'Uruguay, le Brésil, le Pérou. De nombreux titres sont enregistrés à ce moment: "Me voy pa' Brasil", " Rumba Argentina", "Conga para Isabel"....
La longue tournée s'achève en 1945. Armando OREFICHE conduit son orchestre au Tropicana.

En 1945 Hollywood appelle la formation pour enregistrer la musique du film Carnaval en Costa Rica . Le contrat est d'une année. Parmi les nouveaux musiciens figurent le percussionniste Billy ÁLVAREZ, le batteur et conguero Diego IBORRA . Au cours du séjour en Californie des différends apparaissent entre OREFICHE et certains membres de l'orchestre. Armando et « Chiquito » abandonnent le groupe, lui laissant le nom et forment sur le même modèle les «HAVANA CUBAN BOYS ». Billy et Diego partent pour New York à la rencontre du jazz, de Parker et de Gillespie..

Les «LECUONA CUBAN BOYS » dirigés alors par Gerardo BRUGUERA s'installent également à New York d'où ils réalisent des tournées tant aux Etats Unis qu'en Amérique du Sud et en Amérique Centrale, notamment au Costa Rica où ils participent au tournage de Carnaval en Costa Rica, avec une musique écrite par Ernesto, en 1946. La formation passe par Cuba l'année suivante et se produit avc la chanteuse Estela au Teatro Fausto. En Argentine ils jouent de nouveaux dans deux films, Buenos Aires canta en 1947 et Cuatro días locos en 1953 lors de la tournée -pour laquelle ils recrutent le trompettiste Leonardo TIMOR- qui passe également par l'Uruguay. Ils resteront toutefois basés aux Etats Unis à la fin de la décennie jusqu'en 1960 puis partent en Europe, commençant par le Casino Kursaal de Ostende en Belgique, ville qui sera leur base pour tourner en Europe. Commence une nouvelle étape au cours de laquelle disparaît Ernesto LECUONA en 1963. Le chanteur péruvien Alberto Cortez s'intègre à l'orchestre en 1962. La formation joue à Hambourg au TansLido, à Barcelone où "Bebo " VALDÉS en devient le pianiste. Les «LECUONA CUBAN BOYS » se produisent encore à Madrid, à Paris, en Hollande, en Suède où ils enregistrent pour des labels locaux. En 1964 le groupe est de nouveau en France ...
Ils achèvent leurs prestations européennes en 1975. Cette date marque la fin des « LECUONA CUBAN BOYS ». Les musiciens se retirent ; certains à Cuba, d'autres aux Etats Unis comme Agustín BRUGUERA, installé à Miami où il disparaît en 1989.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* "Lecuona Cuban Boys", Vol 2, Harlequin 07.
* "Lecuona Cuban Boys", Vol 3, Harlequin 21.
* "Lecuona Cuban Boys", Vol 4, Harlequin 26.
* "Lecuona Cuban Boys", Vol 5, Harlequin 35.
* "Lecuona Cuban Boys", Vol 6, Venezuela 1940 , Harlequin 54.

 
Le Son. Les années trente à La Havane.
>>>>
Des premiers Jazz bands aux grands ensembles des années quarante.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Hermanos Lebatard, Orquesta.
 
 
Los Leones, Septeto, Conjunto.
>>>>