Orquesta Belisario LÓPEZ

La mère de Belisario LÓPEZ (Cárdenas 1903-New York 1969) qui joue du piano lui donne ses premières leçons de musique. Mais dès 1918 la famille s'installe à La Havane et Belisario continue, parallèlement à des études qui le mèneront jusqu'à la profession d'avocat, de travailler au conservatoire, abandonnant le piano pour la flûte. Au milieu des années 20 il entre dans la formation de "Neno" GONZALEZ avec qui il reste jusqu'au moment où, en 1928, Belisario fonde une charanga qui prend toute sa dimension lorsque le danzonete devient à la mode dans les années trente. La "ORQUESTA Belisario LÓPEZ" qui débute au Rialto anime ensuite les bals au Centro Gallego, à La Tropical, à La Polar où elle est la concurrente directe de la charanga de "Cheo" Belén PUIG et de celle de Antonio María ROMEU.
On l'entend dès sa fondation sur les ondes de Radio Progreso et de Radio Papa Lavín
L'orchestre compte dans ses rangs le pianiste Raúl VALDESPÍ, le joueur de güiro Cecilio VERGARA et le chanteur Rigoberto DÍAZ . La "ORQUESTA Belisario LÓPEZ" commence à enregistrer. La chanteuse Tomasita NUÑEZ est souvent appelée pour compléter l'orchestre.

Pour interpréter ses danzonetes, la charanga compte successivement sur les voix de Alberto AROCHE puis Francisco OLIVERA.
Mais c'est vers la fin de la décennie qu'elle produit ses meilleurs enregistrements en faisant appel pour interpréter les boleros-sones à la voix de Joseíto NUÑEZ.
La formation de l'époque comprend Belisario à la flûte, Juan QUEVEDO et Humberto TRIGO comme violonistes, Guillermo MALHERVE à la contrebasse. Les timbales sont tenues par Gerardo CABRERA, le güiro par Aurelio VALDÉS.

La charanga utilise dès 1930 un instrument nouveau le solovox, ancêtre du synthétiseur. Belisario ajoute également une tumbadora et un violoncelle.

En 1932 la formation parcourt l"île pour les fêtes patronales et en 1935 elle passe au service de Radio CMCW La Voz de las Antillas. Ponctuellement Belisario s'attache les services de "Caíto" DÍAZ et de Rogelio MARTÍNEZ de la "SONORA MATANCERA".
Facundo RIVERO
entre comme pianiste au sein de la "ORQUESTA Belisario LÓPEZ" en 1937. Au cours de la décennie la charanga revient à des interprétations plutôt instrumentales avec presque exclusivement des danzones. Les fêtes patronales de Santiago de las Vegas de 1938 sont une nouvelle occasion pour la formation de montrer sa popularité. L'orchestre y joue systématiquement chaque année.
La fin de la décennie et le début de la suivante consacrent la formation qui s'installe durablement tant à La Tropical qu'à La Polar pour les bailables.

Facundo RIVERO part en 1942 pour fonder son propre orchestre et il est remplacé par Gerardo GONZÁLEZ, excellent compositeur qui offre plusieurs thème à Belisario: "A una Rosa", "Prepárate para Bañarte".... La charanga se produit aux Etats Unis dans les années quarante. Ce type de formation n'y existe pas encore, les Cubains préférant monter des orchestres soneros et des jazz bands. Elle obtient donc de francs succès que lui dispute bientôt Antonio María ROMEU.


Au dernier rang: Belisario López, Rogelio Martínez et Caíto. Au piano Raúl Valdespi. Collection J. Jaramillo.

 

Au milieu des années quarante la "Orquesta Belisario LÓPEZ" est aussi une formation réguière de la radio RHC Cadena Azul.
L'influence du danzón de ritmo nuevo se fait sentir à la fin des années quarante sous l'impulsion du nouveau pianiste de la charanga, Gerardo GONZÁLEZ qui compose "Prueba mi sazón" sur les nouveaux critères.

En 1952 Belisario LÓPEZ doit recomposer la totalité de son orchestre autour du seul rescapé, le pianiste Gerardo GONZÁLEZ. La nouvelle formation se maintient avec nettement moins de succès durant la décennie, incorporant en 1957 le chanteur Barbarito DÍEZ puis l'orchestre disparaît lorsque Belisario quitte le pays en 1959.

Copie d'une publicité extraite d'un Directorio musical de La Havane.


Belisario LÓPEZ reconstitue un groupe aux Etats Unis, interprète et enregistre des rythmes nouveaux tels que la Pachanga. Il engagera un autre exilé cubain le chanteur Rudy CALZADO.


Dernière étape de la charanga de Belisaro López.

La charanga offre ses prestations à La Casa del Mambo, au Palladium Ballroom, au Ballroom y Starlight Room du Hotel Waldorf Astoria, ainsi qu'au Carnegie Hall, au Dinner Room de l'Hôtel Taft, au Teatro Puerto Rico de New York... LÓPEZ enregistre en 1961 et de nouveau en 1966.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Joseito Nuñez con la Orquesta de Belisario López ", L.H., 1937- 40, Tumbao TCD 063.
* " Prueba mi sazón ", L.H., 1942- 48, Tumbao TCD 069.
 
Danzón! Le Danzonete.
>>>>
 
Musique et Révolution.
>>>>

 
"Tata" Güines.
>>>>
 
Alfredo Rodríguez.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
López-Barroso, Charanga.
 
 
>>>>
M