CHAPOTTÍN, Félix (La Havane 1907-1983)

Félix est né dans le quartier de Cayo Hueso de la capitale. A neuf ans, attiré par la musique, il suit son parrain musicien à Guanajuay où il va à l'école et apprend le tuba.
Il joue dans la Banda Infantil de l'école et étudie aussi le cornet qu'il maîtrise très bien vers l'âge de dix sept ans ce qui lui permet déjà de jouer dans les fêtes populaires et familiales et de se faire remarquer notamment dans la "CHAMBELONA de GUANAJAY". En 1924 Félix est invité à entrer dans la "ESTUDIANTINA ORQUIDEA" avec laquelle il joue à La Havane en 1926.

Sa réputation, sa maîtrise de l'instrument le conduisent directement au "SEXTETO HABANERO" qui vient juste d'incorporer une trompette et de donner naissance au premier septeto sonero de la musique cubaine. En février 1928 il enregistre à La Havane ses premiers thèmes avec le groupe, "El bongó del habanero", "Alza los pies congo"… puis à New York "Olvido", "Mujer mariposa"…. Ses derniers enregistrements avec le septeto, Félix les réalise en décembre de la même année.
En 1930, CHAPOTTÍN, pour des raisons économiques laisse sa place à José INTERIÁN passe par la formation de Miguel ZABALLA puis rejoint dans le quartier de Regla le "SEPTETO MUNAMAR" qui devient le support publicitaire des boissons Champan Sport avec lequel il enregistre cette même année plusieurs titres parmi lesquels "Acuerdate bien, chaleco", "Lucumí", "Vengan, venga"...



Félix à droite avec le Sexteto Habanero.

Très vite il quitte cette formation pour rejoindre Abelardo BARROSO au sein du "SEPTETO AGABAMA" puis est invité à former le "SEPTETO UNIVERSO" qui lui aussi est un support publicitaire, celui de El Mundo. Félix joue ensuite avec BOLOÑA jusqu'à ce que ce dernier dissolve son septeto en 1935, dissolution à laquelle il contribue largement puisqu'il part avec plusieurs musiciens dont "Tata" GUTIÉRREZ pour fonder le "SEPTETO BOLERO". En 1939 CHAPOTTÍN devient le cornettiste du "CARABINA de ASES". L'excellent septeto ne vit pourtant que peu de mois et Félix CHAPOTTÍN durant une période intervient ponctuellement dans diverses formations dont le "CONJUNTO AMÉRICA" ou encore la "GLORIA CUBANA". Il supplée même la jeune trompettiste de "ANACAONA" pour des émissions de radio.

Avec son demi-frère Chano POZO ils forment en 1940 le "CONJUNTO AZUL" un ensemble historique au sein duquel la rumba commence à flirter avec le jazz et que l'on entend sur les ondes de Radio Cadena Azul.
Avec son frère Miguel CHAPOTTÍN, Félix et Chano sont également les principaux artisans du succès de la comparsa "Los DANDY'S de BELÉN" dont est également membre Rita MONTANER.
On entend également CHAPOTTÍN avec l'orchestre la Radio Mil Diez vers 1942 puis un peu avant la fin de la décennie il joue avec "Los JÓVENES del CAYO".

Félix à droite avec le Conjunto Azul de Chano Pozo. 1940.
Photographie Collection J. Pujol.

La stabilité commence en 1949 avec son entrée comme première trompette dans le "CONJUNTO Arsenio RODRÍGUEZ". Le son que recherche Arsenio, ses conceptions du conjunto correspondent aux goûts et savoir-faire de Félix. CHAPOTTÍN s'illustre sur les plus grands enregistrements de la formation avec laquelle il demeure jusqu'au départ de RODRÍGUEZ en 1950 A ce moment Félix en prend la direction lorsque Arsenio RODRÍGUEZ, qui fait le va et vient entre New York et La Havane, n'est pas là. En 1952 ce dernier la lui laisse définitvement entre les mains. Rapidement Félix la baptise "CONJUNTO CHAPOTTIN" puis "CHAPOTTÍN y sus ESTRELLAS". Il maintient la ligne macho suivie par Arsenio et devient l'un des ensembles les plus prestigieux des années cinquante et soixante laissant des enregistrements exceptionnels à la hauteur des musiciens qui composent la formation comme Félix lui-même, Miguelito CUNÍ, Lili MARTÍNEZ GRIÑAN, René ÁLVAREZ
Avec son groupe il participe au I ° Festival Nacional de Música Popular.



Chapottín, premier trompettiste à gauche, avec le Conjunto de Arsenio Rodríguez

En 1969 Félix et plusieurs musiciens de sa génération intègrent le "QUINTETO GLORIAS del SON" qui joue pendant six mois à l'Hôtel Capri et en 1973 CHAPOTTÍN est invité à jouer avec la "TÍPICA 73" de passage au Tropicana de la capitale cubaine.
En 1980 le Ministère de la Culture lui rend un hommage lors du II ° Festival Nacional del Son, à Guantánamo. Avec CUNÍ ils participent au tournage d'un court documentaire sur leur œuvre cette même année.

Félix CHAPOTTÍN disparaît en 1983 et laisse son conjunto entre les mains de son fils.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Tres señores del Son. Chapottín y sus Estrellas ", compilation, Egrem, CD 012.
* " Miguel Cuní y Chapottín y sus Estrellas. Otra vez los Tres señores del Son ", compilation, Egrem, CD 114.
In * " Grabaciones completas. Sexteto y Septeto Habanero ", Vol. 3 & 4, L.H. et N.Y. 1928, Tumbao 303 & 304.
In * " Sextetos Cubanos. Sexteto Munamar ", Vol.1, L.H. 1930, Arhoolie 7003.
In * " Timbero, la Timba es mia. Chano Pozo y su Conjunto Azul ", L.H. 1946, Tumbao 307.
In * " Dundunbanza. Arsenio Rodríguez y su Conjunto ", L.H. 1946-1951, Tumbao 043.

Le Son. La Havane des années vingt.
>>>>
Le Son. Les années trente à La Havane.
>>>>
Les Fabuleuses années cinquante.
>>>>
Des années soixante aux années soixante-dix
>>>>


Roberto Faz.
>>>>
Miguelito Valdés.
>>>>

....Biographies....

<<<<
.Chao, Pedro,
Charles, "El Negrito".
>>>>