Sexteto OCCIDENTE

En 1926, María Teresa VERA devant la progression spectaculaire du Son au détriment de la traditionnelle Canción -dont elle est l'un des principaux représentants - organise son propre Sexteto. La pression de sa maison de disque américaine, la Columbia, est aussi pour beaucoup dans cette décision.
Pour se démarquer du Son santiaguero et revendiquer ses origines elle le baptise "OCCIDENTE ".

María Teresa compte, pour le succès de l'entreprise, sur l'un des meilleurs contrebassistes et compositeurs du moment Ignacio PIÑEIRO, lui-aussi originaire de l'Occidente cubain, ainsi que sur la voix et les claves de Miguelito GARCÍA qui n'est autre que son partenaire de duo et à qui elle confie la direction du groupe.


Manuel Reinoso, Miguelito Garcia, María Teresa Vera, Ignacio Piñeiro, Julio Biart, Francisco Sánchez.

Le sexteto est complété par le tresero Julio BIART dont les qualités vocales sont également toute à fait particulières, Francisco SÁNCHEZ, maracas et chœurs. Manuel REINOSO bongosero du groupe est reconnaissable à son style d'où sont absents les glisandos, très prisés par les bongoseros des sextetos "HABANERO" et "BOLOÑA" . María Teresa joue de la guitare. Une caractéristique du "SEXTETO OCCIDENTE" se situe dans le fait que l'on peut entendre sa fondatrice parfois comme première voix ou seconde voix et même troisième voix et parfois... soliste.

Le "SEXTETO OCCIDENTE" enregistre à New-York en 1926. La plupart des plages sont des compositions de Ignacio PIÑEIRO et parmi les meilleures figurent "Cabo de Guardia", "Perro flaco, " Meneito suave". Le sexteto enregistre aussi la composition Manuel CORONA, "Aurora". A New York il joue aussi au Teatro au Apollo.

Au retour en novembre 1926, la formation joue au Havana Park, dans les académies du Barrio Chino et au Rialto. Mais rapidement PIÑEIRO quitte la formation. María Teresa en fait de même peu après en raison des conflits avec les sociétés abakuá qui ont mal perçu un thème érit par Ignacio qu'elle a chanté peu avant de fonder le sexteto.
Le "SEXTETO OCCIDENTE" continue de vivre jusqu'en 1931. Miguelito GARCÍA passe alors au sein du "SEPTETO HABANERO".

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Yo no tumbo caña ", N.Y. 1926, Tumbao TCD 087.

 
Le Son. La Havane des années vingt.
>>>>

.... Tous les groupes ....

N
<<<<
 
 
Orbe, Orquesta.
>>>>