BOSCH, Alexis (Guanabacoa 1966)

La grand mère de Alexis BOSCH est professeur de piano mais le don ou la motivation saute une génération et Alexis débute des études musicales à l'école Guillermo Tomás de son quartier en 1976 puis entre au Conservatoire Amadeo Roldán d'où il sort en 1985. Le Rock l'intéresse, notamment les groupes comme « Queen », « BS& T », « EW & F »… mais l'ambiance du conservatoire et l'influence d'autres condisciples plus âgés le font se tourner vers le Jazz. Dès cette époque il organise de petits groupes et notamment « VÍA LIBRE » pour jouer des standards puis ses propres compositions.
Alexis étudie aussi la percussion comme beaucoup d'autres pianistes de l'époque, Emiliano SALVADOR, Gonzalo RUBALCABA, Miguel de ARMAS, Javier GONZÁLEZ… Si des pianistes comme Bill Evans, Corea, Hanckock l'intéressent et s'il les écoute et les rejoue, il est fasciné par les conceptions du pianiste Emiliano SALVADOR dont le travail de jazzman prend une orientation spécifique, cubaine, différente du Latin Jazz et qui plait à Alexis . Avec plusieurs jeunes étudiants il est à l'écoute du groupe de Emiliano partout où celui-ci joue et notamment à sa peña à la Casa del Creador.

Sortant de ses études musicales Alexis effectue son Service Social à Guantanamo comme professeur de musique. Installé dans la grande ville de l'Oriente Alexis se lie à diverses formations dont le groupe « ESTUDIO », une formation Timbera , au sein duquel il joue du piano mais aussi dans la « ORQUESTA IDEAL », une formation proposant un show, dans laquelle il remplace le batteur titulaire pendant quelque temps. Au cours des deux années passées dans la ville, berceau du Changüi , Alexis BOSCH s'imprègne fortement de ce rythme. Il a l'opportunité d'écouter les groupes au sein desquels les pionniers sont encore actifs en particulier le « SEPTETO TRADICIONAL de CHANGÜI » qui offrent les thèmes de Pedro SPECK, "Chito " LATAMBLÉ … et Alexis compose sur ce rythme.

Occasionnellement il joue en duo dans la région avec un autre pianiste-percussionniste Nelson BETANCOURT.
Il compose ses premiers thèmes importants " Es que eres tan buena", “ Pequeño carro azul.”, Pero mañana me toca a mí ”, “ Un poco para los viejos”... Les deux premiers sont à son répertoire depuis cette époque.


De retour dans la capitale au milieu de 1987 il enseigne de nouveau à l'école Fernando Carnicer puis au Conservatoire Alejandro García Caturla. Il entre dans la toute récente « CHARANGA HABANERA » mais n'étant pas invité à participer à la tournée à Monte Carlo il quitte le groupe.
Alexis BOSCH collabore momentanément avec un groupe de bailables encore amateur « SISTEMA SON », mais ce sont deux autres groupes qui vont revêtir une importance capitale pour la carrière de Alexis , groupes qui vont être les formations matrices de ses projets musicaux personnels.
Dans «  SENDAS  » il est pianiste mais aussi compositeur. Ce quinteto, dirigé par le contrebassiste Pedro Luis MARTÍNEZ, devient son laboratoire personnel et c'est là que prennent forme les idées qu'il veut développer.

A. Bosch au piano avec le groupe Sendas . Horta, Viart, Martínez.
Photographie Collection P.L. Martínez

Il travaille également avec le groupe « CAUCE  », dirigé par le saxophoniste José Carlos ACOSTA. « CAUCE  » est une formation proche de celle de Emiliano SALVADOR dont José Carlos était saxophoniste. Avec José Carlos, « CAUCE  » travaille à partir des conceptions de SALVADOR et c'est la voie, le jazz qui plait à Alexis BOSCH , un jazz se démarquant du Latin Jazz américain et renouant avec la cubanité.


Parallèlement, dès1988, Alexis entre dans un cuarteto qui anime le Bar El Elegante de l'Hôtel Riviera, succédant en ce lieu au cuarteto de Felipe DULZAIDES. Le drummer Rene LAUZURIQUE, issu de la formation de DULZAIDES, dirige le groupe complété par « El Chino » VERDECIA, guitare et un bassiste qui disparaît pour laisser la place à Juan Carlos FORMELL.

Epoque du Bar El Elegante avec Ignacio, Alexis, Rene, Juan Carlos et une amie.
Photographies Collection A.Bosch.


 Le répertoire de standards de jazz permet à BOSCH de continuer à acquérir une large culture jazzistique et pianistique. Il fait entrer dans le cuarteto le guitariste Ignacio ARANGO.

Son travail comme pianiste soliste est encore restreint à cette époque mais l'année 1988 est prolifique en compositions, notamment de jazz : " En una Alfombra Mágica ”, “ Tan cerca quema”, “ Pitaca-Tacán ”, “ Esto me lo reservo ”... L'année suivante il participe à l'historique Conclave para tres pianos, un concert à trois pianos au Teatro Nacional avec Tony PÉREZ et Ramón VALLE. Le jazz y est à l'ordre du jour avec des standards et des compositions. La session tourne autour du thème de Alexis, « Venas Abiertas  ». A cette époque BOSCH adapte plusieurs de ses compositions, initialement écrites pour de plus amples formations, que jouent le duo de guitares « CONFLUENCIA ».

Martha DUARTE le convie à entrer dans son groupe “VIDRIO Y CORTE ” au cours de l'année 1991. Ils se produisent plusieurs fois dans les principaux théâtres: le Mella, le Gran Teatro, Nacional... Parmi les importantes collaborations d' Alexis avec d'autres musiciens de renom figure sa participation à la formation de Bobby CARCASSÉS lorsque celui-ci travaille au Maxim's puis à la plage de Marianao au Lucky's Bar.
Cette période est de nouveau un moment fécond pour la composition avec des thèmes comme « Araña », « El Viejo Conra », « Mulata de espalda» que lui enregistre Martha DUARTE , « Sapo de rueda  »…


Alexis chantant avec un groupe de mariachis lors de la tournée à Mexico. Photographie Collection A. Bosch.

En 1992 il commence des répétitions avec le groupe de Amaury PÉREZ mais la situation intérieure de Cuba devient critique. C'est le début de la Période Spéciale, difficile à vivre pour tous et les musiciens en particulier et Alexis BOSCH rejoint le groupe « IFA» de « Papo» ANGARICA pour des shows au Mexique. Alexis et la formation donnent des spectacles dans la capitale mais aussi à Mérida, à Cancún. Il s'échappe du show pour participer à quelques récitals et au Festival de Jazz de Merida 1993 où il se présente seul face au piano. Il interprète des compositions personnelles : « Venas abiertas  », «  Zajazzeo  »… et des standards « Peace », «  St Thomas », «All the things you are  » …

De retour à La Havane il continue de travailler dans le show de «  Papo  » principalement à l'Hôtel Copacabana puis en 1995 lorsque le percussionniste Oscar VALDÉS quitte «  IRAKERE  » pour rejoindre le groupe initialement formé par son fils Oscarito , Alexis est invité à participer à l'aventure de « DIAKARA » à un moment fécond pour le groupe qui se produit à La Tropical, au Palacio de la Salsa, La Vereda… Alexis réalise une large part du travail d'arrangement puis forme Oscarito pour cette tâche.

Parallèlement Alexis joue comme invité de nombreux groupes au club La Zorra y El Cuervo mais aussi au sein d'un cuarteto comprenant également Fernando FAVIER, drum ; Ronald, contrebasse, Jorge ROQUE, saxophone ténor, comme Alexis membre de « DIÁKARA ». Le flûtiste José Luis « El Tosco» CORTÉS, rejoint très fréquemment le cuarteto comme invité ou pour des descargas, tout comme le percussionniste « Pepito » ESPINOSA .

Alexis et El Tosco avec d'autres musiciens. Photographie Collection A. Bosch.

Harcelé depuis de nombreuses années par César LÓPEZ , Alexis BOSCH finit par accepter d'entrer comme pianiste dans le «  HAVANA ENSEMBLE  » en 1997. Avec cette formation il travaille trois années, participant au Festival Jazz Plaza , à l'enregistrement de «  Mambomania  » et aux tournées au Pérou, en Colombie, à Paris, en Argentine, au Venezuela où il joue en 1999 et 2000 pour le Festival de Jazz Water Brothers, aux Etats Unis, au Mexique sur le Zocalo de la capitale avec "Compay Segundo", au Brésil, en Afrique du Sud ...
L'essentiel de l'activité à La Havane se déroulant au Jazz Café et au club La Zorra y El Cuervo.


Alexis et Havana Ensemble au Perou en 1997. Photographie Collection A. Bosch.

En 2000, au retour de la tournée mexicaine, Alexis décide d'organiser sa propre formation de jazz avec Roberto VIZCAINO, tumbadora  ; Raúl PINEDA , drum ; Franck RUBIO , contrebasse et AVEROFF Jr. au saxophone. Alexis partage l'autorité du répertoire avec l'un de ses élèves, le bolivien Jorge Echazu, vibraphoniste de la formation.
Le groupe part immédiatement en Suède pour une tournée semée de problèmes avec une prestation au Fasching Jazz Club, une extension en Finlande et rentre à La Havane. Avec le départ de Jorge pour son pays natal Alexis réorganise sa formation en quinteto. AVEROFF reste le saxophone de « PASAJE ABIERTO  » qui voit entrer Nestor del PRADO à la basse , Rodney BARRETO, drum et Guillermito del TORO congas. Alexis BOSCH conserve sa propre musique laissant Echazu maître de ses compositions. L'idée centrale de BOSCH est de faire un Latin Jazz ancré dans des rythmes cubains. Carlos MIYARES remplace AVEROFF au cours de l'année 2000. BOSCH assure avec certains de ses musiciens l'enregistrement des lauréats du JoJazz, le trompettiste Yasek MANZANO et le saxophoniste Robertico MARTINEZ. La place forte de «  PASAJE ABIERTO  » en cette année 2001 devient le club La Zorra y El Cuervo pour lequel la formation devient pratiquement le groupe maison, se produisant quotidiennement pendant plusieurs mois en première partie des groupes programmés. Les premières années de «  PASAJE ABIERTO  » sont également marquées par un passage par le Jazz Plaza sur la scène d'un lieu apprécié de BOSCH , le Bar Elegante .

Un contact avec le musicien suisse Eric Mullener directeur du groupe «  Chala  » aboutit à la mise en route d'un projet commun qui permet à Alexis et ses musiciens et aux quatre musiciens helvètes de «  Chala  » de réaliser deux disques "Chacubeando" en 2001 et "Chinchorrero" deux ans plus tard ainsi que des tournées régulières en Suisse entre 2001 et 2006. Les européens proposent les thèmes et Alexis BOSCH fait les arrangements. Alexis à l'occasion de jouer à la Spirale de Fribourg, à la Salle de l'Atelier à Lausanne au Moods Jazz Club à Zurich lors de la tournée 2001. L'année suivante à Berne pour Expo 02, au Festival de Jazz de Fribourg ; au Cully Jazz Festival en 2004 mais aussi au Cintra Bar, au Mamy's Jazz club, au Chat Noir Jazz Club, aux Citrons Masqués, au Muhle-Hunziken Jazz Club.


Le groupe en Suisse avec Chala. Photographie Collection A. Bosch.
César LÓPEZ revient à la charge pour une nouvelle mouture de «HAVANA ENSEMBLE ». Le nouveau « H.E. » doit être plus réduit, jouer la musique arrangée par Alexis et respecter les engagements de ce dernier avec «PASAJE ABIERTO ». Alexis BOSCH s'attache alors à la réalisation d'un nouveau disque de « HAVANA ENSEMBLE  », « Todo Incluido  ».
Le style du saxophoniste, plus funky , permet à BOSCH de ne pas se faire chevaucher les deux tâches.


Pasaje Abierto à Cayo Coco. Photographie Collection A. Bosch.

En 2002 «  PASAJE ABIERTO  » participe au Festival de Cayo Coco, joue à la Zorra y El Cuervo pour le Jazz Plaza terminant la session par une descarga avec le flûtiste Dave Valentin .
 « PASAJE ABIERTO » subit plusieurs modifications de son personnel : Ahmed MITCHEL et Pablo CALZADO drums , Juan Pablo DOMÍNGUEZ et José Ernesto HERMIDA, basse , Elmer FERRER, guitare électrique, Eliel LAZO, Carlitos MEDRANO, percussions … Il joue ponctuellement avec le trompettiste «  El Greco  ». Ces changements ont une influence sur la musique du groupe notamment lorsque Eliel LAZO le quitte.

Alexis enregistre "Sherazada" pour un disque et un Dvd d'hommage à Frank EMILIO en 2004. Il joue au Japon lors du Tokio Jazz Festival et se rend à Copenhague pour diriger le Danish Radio Big Band.
En 2005 il répond à une invitation du contrebassiste Carlos del PUERTO Sr pour l'enregistrement du disque "Impacto Cubano" et réalise avec lui une tournée en Finlande. Une partie du groupe "PASAJE ABIERTO" se déplace pour jouer au Yokohama Jazz Festival. Alexis BOSCH joue au Ottawa Blues Festival et participe au Dvd "Jazz Cuba Today" avec MITCHEL et DOMÍNGUEZ au sein d'un quinteto animé par le guitariste Elmer FERRER.

L'arrivée du saxophoniste, clarinettiste et pianiste Orlando « Cubajazz » SÁNCHEZ marque également une étape pour la formation de Alexis BOSCH .
En 2006 le groupe se produit pour le Festival Jazz Plaza et en 2008 à l' Auditorio du Museo de Bellas Artes .

En 2006 et 2008 il est également au Jazz Plaza avec « HAVANA ENSEMBLE ». Il participe à la Temporada de Jazz del Teatro Roldán en 2006 et à plusieurs concerts dans le cadre de la Feria de Arte en la Rampa en 2007 et 2008.

Avec «  HAVANA ENSEMBLE  »  BOSCH participe en 2006 à la Feria de San Marcos de Aguascalientes au Mexique et obtient la récompense suprème, section jazz, lors du Cubadisco ‘06 avec «  Andante  » le disque du groupe pour lequel il joue, compose ( «  Pitacatacán  » et «  Sapo que rueda  » ) et qu'il dirige. Parallèlement Alexis est membre du jury du concours Jo Jazz depuis sa création et, avec sa formation, il est convié à une prestation pour le Gala de clôture du concours en 2007.

En 2007 Alexis prépare un disque en cuarteto «  Cuban Jazz Journey Whithin two Ballads  » reposant sur l'interprétation de balades.


Alexis, José Ernesto Hermida, Pablo Calzado, Orlando Sánchez
Bar Fresa y Chocolate . Photographie Collection A. Bosch.

Retrouvant le quinteto avec l'arrivée de Emilito del MONTE, tumbadora et de Ramsés RODRÍGUEZ, batterie, il enregistre en 2008 un nouveau disque, cette fois de Cuban Jazz, «  Round Tumbao  ».

« PASAJE ABIERTO  » est également à l'affiche du Jazz Café au cours des années 2006 à 2008 puis Alexis contribue à l'éphémère naissance musicale du Bar Fresa y Chocolate poursuivant l'aventure toute aussi éphémère au Barabam. A partir de cette date le saxophoniste Orlando SÁNCHEZ devient son invité systématique.

Entre 2007 et 2008 BOSCH participe plusieurs fois aux concerts de la Casa de la F.E.U.

En 2008, on retrouve Alexis BOSCH en soliste pour un hommage à Tete Montoliu dans le cadre du Festival Jazz Plaza . Il récidive dans le même cadre avec son groupe sur la scène de l'Auditorium du Musée des Beaux Arts de La Havane.

Bellas Artes 2008. "Aquellas Gaviotas" avec J.C. Acosta, auteur du thème, au saxophone.

Il joue également régulièrement à la Zorra y el Cuervo au cours de l'année. Alexis et sa formation participent au milieu de l'année au second Festival de Jazz de Varadero et « PASAJE ABIERTO » commence une prestation hebdomadaire dans les Jardines del Mella. En fin d'année BOSCH présente "Round Tumbao" en première mondiale au Jazz Café.

Alexis Bosch Quinteto, "Pa'bajo tumbao".


Avec « HAVANA ENSEMBLE  » il remporte de nouveau le Cubadisco avec «  Clásicos de Cuba  » pour lequel il réalise également la totalité des arrangements et compose «Alegrate Juan » et «  Eres como un nervio  ».

Début 2009, Alexis joue à La Zorra y El Cuervo dans le cadre du Festival Jazz Plaza et déploie une intense activité pour promouvoir le nouveau club installé au Restaurant 1830 le Greco's Bar. De la même façon il joue régulièrement avec son groupe et ses invités aux Jardines del Mella, au Restaurant El Bosque, à la Zorra y el Cuervo. Dans ce même club il joue pour l'un des premiers programmes de Radio Taino A Buena Hora diffusés en direct depuis le club. Au Jazz Café il intervient comme pianiste du "HAVANA ENSEMBLE". Dans le patio du Hurón Azul il offre une descarga en hommage à Emiliano SALVADOR en présence de sa fille Angélica, de Bobby CARCASSÉS et de ses invités habituels ainsi que de la peña SANTA AMALIA.

Alexis Bosch et ses invités aux Jardines del Mella.

Il collabore également comme pianiste, arrangeur et producteur du disque de ce dernier groupe ainsi qu'à ceux de Beatríz MÁRQUEZ, "AIRES de CONCIERTO" et Josef Koumbas. Une grande partie de son travail de l'année est dédiée à l'écriture de la bande sonore du documentaire de Roberto Chile Sencillamente Korda consacré au photographe ainsi que pour une autre série de documentaires consacrée à divers photographes cubains qui doivent accompagner l'exposition I'm Cuba prévue à New York en 2010.

Début janvier  au Teatro Karl Marx lors de la présentation du Projet Alas con Punta du cinéaste Roberto Chile Alexis BOSCH donne un concert à la Sala Atril avec son quinteto et plusieurs invités dont « El Greco », Josef Koumbas, Danae BLANCO, le groupe « OBSESION », TAMNY… Les prestations au Bar El Bosque se poursuivent  avant de  migrer vers la Sociedad Cultural José Martí. Alors qu’il est régulièrement à l’affiche de La Zorra y El Cuervo, il ne joue que ponctuellement au Jazz Café. A la Zorra y El Cuervo il anime en direct l’émission radiophonique consacrée au forum Jazz Mestizo dont sont membres plusieurs musiciens cubains. PILOTO, Alejandro FALCÓN, « Maraca » , Rey MONTESINOS… y font leur apparition.

Alexis commence ensuite une collaboration avec ses partenaires Suisses de « Chala», aboutissant à l’enregistrement d’un nouveau disque, « La Ponina ». Il participe également à celui de « Contrastes » du groupe « HAVANA ENSEMBLE » puis de « El Conguero » du percussionniste Eliel LAZO.
Au milieu de l'année BOSCH  compose la musique d’un documentaire, Celia y Haydée, consacré à la vie de Haydée Santamaria et Célia Sanchez, deux grandes héroïnes de l’histoire cubaine contemporaine, tourné par les réalisateurs français Renaud Schaack et Véronika Petit.
Puis le groupe de BOSCH, baptisé désormais « PROYECTO JAZZ CUBANO », réalise une tournée en Norvège. Un enregistrement destiné aux radios est réalisé en live lors du concert de Haugesund. Des concerts sont donnés à Oslo, puis pour le Varanger Festivalen, le Sildajazz…

BOSCH travaille à la production du disque de Alejandro FALCÓN , « Claroscuro » puis « PROYECTO JAZZ CUBANO » joue à l’Hotel Nacional pour le 80° anniversaire de l’hôtel et Alexis est invité à jouer par le groupe « MEZCLA » à la Sala Avenida.  La fin d’année est marquée par la participation de Alexis au jury du Concours JoJazz et une prestation de clôture à l’attention des jeunes jazzmen du concours avec quatre thèmes joués par  « PJC ».

A. Bosch Quinteto. La Zorra y El Cuervo. 2010.


Les dernières semaines de 2010 sont marquées par les prestations lors du Festival Jazz Plaza avec d’une part un concert de « PROYECTO JAZZ CUBANO » à la Casa de Cultura Plaza ; l’accompagnement du chanteur canadien Colin Hunter et un concert lors de la clôture à l’ Hotel Nacional avec comme invité le pianiste norvégien Jon Blake.
Au cours de l’année le groupe de Alexis BOSCH a travaillé avec plusieurs drummers, Ramsés, puis a alterné avec Keisel JIMÉNEZ et Rodney BARRETO.

La jeune Yissy GARCÍA occupe le poste pour assurer le passage à l’année 2011 qui débute par l’occupation de nouveaux lieux, la salle de la Fédération Universitaire, celle de l’I.S.A., une peña régulière à l’Hotel Nacional et un concert à l’Auditorium du Musée des Beaux Arts. Le cuarteto « PROYECTO JAZZ CUBANO » est également à l'affiche d'une autre nouvelle salle, celle de l'Acdam et deux fois par mois occupe les Jardines del Mella. Le Jazz Café et la Zorra y El Cuervo restent également les scènes habituelless fréquentées par BOSCH et sa formation. Le pianiste est ensuite invité par le guitariste Pablo MENÉNDEZ et son groupe "Pablo MENÉNDEZ & CUBAN All Stars " pour une tournée au Canada, jouant à Toronto, Ottawa, Montréal et pour le SunFest World Music Festival de London.

 

A. Bosch & P. Menéndez. London SunFest World Music Festival 2011, Canada.

En octobre Alexis participe au Día nacional de la Cultura. Son cuarteto, Ramsés, HERMIDA et le saxophoniste Michel HERRERA, est pour l'occasion accompagné par l'Orchestre symphonique de l'I.S.A. Toujours engagé dans l'événement il supervise le concours JoJazz en novembre et assure avec le cuarteto les descargas de fins de nuit à la Casa de Cultura Plaza dans le cadre du Festival Jazz Plaza en décembre.

Début janvier 2012 BOSCH enregistre pour la télévision le programme de A Todo Jazz avec HERRERA, HERMIDA, Enrique PLÁ et Yasek MANZANO puis celui de Cuerda Viva avec son « PROYECTO JAZZ CUBANO » et le groupe de la chanteuse Pop Isis FLORES. Il débute égalemment un cycle de concerts mensuels patronné par l'Acdam dans les écoles d'art de la capitale et en mars comence un autre cycle de conférences sur l'harmonie populaire et l'harmonie dans le jazz. Alexis accompagne ensuite le flutiste français Mateu Montanaro dans une tournée à travers l'île. Entre les présentations régulières à La Zorra y El Cuervo et dans les Jardines de Mella, Alexis BOSCH part en avril retrouver "Chala Cubana" pour lancer le disque "La Ponina" réalisé à Cuba avec les Suisses. Il emmène Orlando SÁNCHEZ. Le bassiste Nestor del PRADO, qui a participé à l'enregistrement du disque, les rejoint depuis Miami. Plusieurs concerts sont programmés dans le pays à Fribourg, Zurich...

En fin d’année Alexis BOSCH  s’attelle à la préparation de deux nouveaux disques et alterne ses prestations à La Zorra y El Cuervo avec ses collaborations dans le même club avec le groupe de Pablo MÉNENDEZ  « MEZCLA », collaborant également au dvd de ce dernier. Il rode également ses projets dans les écoles de l’Acdam et à la peña qui depuis le milieu de l’année est itinérante et se déplace à l’Ecole García Caturla, au Conservatoire Amadeo Roldán, à l’Instituto Superior de Arte.
Le pianiste collabore également avec deux percussionnistes vivants hors de Cuba, Carlos et Michel MEDRANO, pour un disque de musique bailable.
En décembre Alexis donne un concert au Teatro de Bellas Artes qu’il intitule Regarding Jazz, avant première du disque en préparation. Il fait connaître ainsi ses nouveaux thèmes « Tres para tres »,  « Recordable »… ainsi que la composition de Orlando SÁNCHEZ « To Dexter Gordon ».

L’année 2013 commence par l’enregistrement d’un programme de télévision A Todo Jazz avec ses partenaires habituels auxquels se joignent le saxophoniste Michel HERRERA, le bassiste Luis IZQUIERDO et le trompettiste Alejandro DELGADO. Il anticipe lors de ce programme sur le second projet dans l’optique de poursuivre sur la voie du disque « Jazz Cubano » avec divers titres enregistrés en 2010 en Norvège ou lors  du récent concert au Teatro Bellas Artes, « Polux », « Tan cerca quema », « Rumba-Piano »… et de nouveaux titres « Salao Malecón», « Siendo Féliz», « Día Aciago»…  BOSCH poursuit ses concerts Acdam à l’Ecole Paulita Concepción et au Conservatoire Guillermo Tomás de Guanabacoa. En mars Alexis participe à une jam'session à La Zorra y El Cuervo avec Ernán LÓPEZ NUSSA, Enrique PLÁ... à l'occasion de l'anniversaire du saxophoniste californien Dave Koz. En septembre il remporte le concours de piano du Festival de Jazz de Odessa. Ses partenaires Robertico et Yissy sont également primés dans leurs catégories.

Alexis Bosch live Bellas Artes, "Rumba Piano".

 


Alexis Bosch. Odessa 2013.

Toute l'année, deux fois par mois Alexis et « PROYECTO JAZZ CUBANO » sont à La Zorra y El Cuervo. La formation selon les circonstances possède une géométrie variable. Au cours de cette année -lorsque les titulaires sont absents- passent Enrique PLÁ, Rodney BARRETO, Keisel JIMÉNEZ à la batterie; Alejandro DELGADO, trompette; Sergio "El Indio" RAVEIRO ou Gastón JOYA, contrebasse; le jeune saxophoniste Jamyl SHERY... Il participe aussi au Festival Leo Brouwer et entraîne ses partenaires dans le nouveau Café Jazz Miramar avec Rodney, JOYA et Orlando. En fin d'année Alexis est de nouveau au jury du Jojazz.

Le début de 2014 est consacré à la préparation et au concert donné en Floride à Palm Beach Gardens au Eissey Campus Theater. Le pianiste est entouré de ses partenaires habituels; Nestor del PRADO remplaçant HERMIDA à la basse et le conguero et vibraphoniste Alfredo CHACÓN prenant la place de Del MONTE. Le succès est au rendez-vous. Les prestations assurées au retour dans les clubs comptent, en l'absence de Yissy et Orlando, restés en Floride, sur la collaboration de Keisel JIMENEZ et Jamyl SHERY au saxophone. Depuis la fin de 2013 Alexis travaille également pour la musique de documentaires, notamment avec Roberto Chile et également avec son fils Daniel.
Il décide de consacrer davantage de temps à son "PROYECTO JAZZ CUBANO". Toutefois il donne à ses compositions un aspect plus jazz que cubain.
En avril le pianiste rejoint en Suisse ses partenaires helvétiques de "Chalacubana" pour travailler avec ceux-ci et offrir plusieurs concerts. Orlando est du voyage et ils retrouvent sur place Nestor et le conguero Eliel LAZO.


Concert à la Spirale. Zurich 2014.

Au retour dans l'île Alexis BOSCH reprend ses activités en clubs et participe à l'hommage à Enrique PLÁ au Café Miramar en mai. La chanteuse espagnole Eva Cobo fait appel à lui pour préparer les arrangements de son prochain enregistrement et le pianiste Arturo O'Farrill Jr en fait de même pour son big band, choisissant le thème "Guajira simple". Au mois d'août Alexis joue trois thèmes au Museo de Bellas Artes. En septembre la venue des amis suisses de "Chalacubana" se concrétise par une tournée de la formation à travers l'île, Santiago de Cuba, Holguín, Camaguëy, Sancti Spiritus, Villa Clara, Cienfuegos et se termine par un concert dans les salons de l'Uneac de la capitale. Avec le groupe Alexis BOSCH offre également d'autres concerts dans les écoles d'arts de Camagüey y et Holguín.

En octobre il met en chantier un nouvel enregistrement personnel en enregistrant deux thèmes. Le travail s'inspire de l'époque jazz rock de Miles Davis à partir de thèmes de Bob Marley, "Is this love", "Exodus".

Peu après la déclaration de Barak Obama normalisant les relations entre les Etats Unis et Cuba, Arturo O'FARRILL vient à La Havane avec sa formation et invite plusieurs musiciens Cubains dont Alexis à enregistrer dans la studIos Abdala de la capitale "The Conversation continues". Pour le Festival Jazz Plaza Alexis et ses partenaires sont programmés à La Zorra y El Cuervo et Alexis joue également comme invité de Arturo O'Farrill et sa formation.



"Guajira simple", Alexis Bosch et Arturo O'Farrill & Afro Latin Jazz Orchestra. Festival Jazz Plaza 2014.

Le premiere trimestre 2015 voit Alexis sur plusieurs fronts, la Zorra y El Cuervo de manière régulière, le Corner Café, Fresa y Chocolate, l'hôtel Palco pour la Fiesta del Tambor, Sala de l'Acdam... Puis en avril le pianiste part pour un concert à Pinecrest en Floride lors du Havana Jazz Vibe. Alexis rassemble pour cette occasion son habituel contrebassiste lorsqu'il joue hors de l'île, Nestor del PRADO; un partenaire de celui-ci, le saxophoniste ténor Felipe LAMOGLIA, le drummer Hilario BELL, le conguero Philbert ARMENTEROS, Carlos Puig à la trompette et la voix de Lilián GARCÍA. Le sextet interprète le nouveau répertoire de BOSCH, "Aire en contra", "Is this love", "Combatiente", "Rumba piano"...


Havana Jazz Vibe, Pinecrest 2015.

Alexis Bosch, "Combatiente".

Le temps d'une prestation à la Zorra y el Cuervo et Alexis repart aux Etats Unis. Cette fois c'est à New York qu'il se rend début mai à l'invitation de l'Afro Latin Jazz Alliance, un projet développé par Arturo O'FARRILL Jr destiné à developper les rapports entre musiciens et jeunes étudiants américains et cubains. Alexis est accompagné de Yasek MANZANO et de Juan "Coto" ANTOMARCHI. Il participe à deux concerts au Symphony Space et un au Birdland. La rencontre s'achève par un concert avec l'orchestre de O'FARRILL, les Cubains et les étudiants.
Au retour de BOSCH, la formation où Keissel est devenu titulaire à part entière, apportant un swing qu'il travaille assiduement, où Roberto "Chinito" VÁZQUEZ occupe le plus souvent la place de HERMIDA et au sein de laquelle Roberto GARCÍA n'est pas toujours présent; est à l'affiche du club Fresa y Chocolate, de La Zorra y El Cuervo. Il joue aussi au Patio de l'Acdam, à la Fábrica de Arte Cubano. On écoute désormais "A sound for sore ears", " Guajira simple", " Skirmish", "Bye Bye BlackBird"...
Lors l'événement Arte en la Rampa il joue au Pabellon Cuba où il invite TELMARY. Lors des derniers mois de l'année Alexis donne des cours à une douzaine de groupe de nord-américains et travaille à son projet d'enregistrement et compose. Sa réflexion se porte sur les rapports entre Jazz et musique cubaine et sur une conception plus jazzistique, s'éloignant des collages de rythmes cubains ou latins sur le Jazz, avec un rôle plus jazzistique de la basse et de la batterie. Il conserve le rôle des tumbadoras dans une perspective plus sonera.


BOSCH continue de donner des cours au début de l'année suivante à des musiciens de diverses nationalités. En mars il participe par un concert à la Fiesta del Tambor au Cafe Miramar, joue ensuite en avril à Varadero et pour la première fois au Club de Jazz de la Marina Hemingway. Alexis s'exprime également dans une interview pour le tournage d'un documentaire. Sa formation est désormais intégrée par Robertico et Jamil, Degnis BOFFIL, percussion, Alejandro CHÁVEZ, drum et Tony GUILLEN, basse.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:

* "Danish Radio BigBand Cuban Flavour 2004", Copenhague 2004, Cope Records 113.
* "Alexis Bosch Cuarteto, Cuban Jazz Journey Whithin two Ballads", L.H. 2007.
* "Alexis Bosch Quintet, Round Tumbao", L.H. 2008, Sandalia Music 1962.
* "Alexis Bosch. Live in Norway", Norvège 2009, Cdbaby.

* In “Habana Ensemble. Mambo Manía”, L.H. 1997, Latin World Productions 9902.
* In "Pedro Depestre Son Charangas y Pasiones" L.H. 1999, Latin World Productions 00011
* In “Habana Ensemble.Todo Incluido”, L.H. 2001, Universal Music Latino 851 720 001-2.
* In “Habana Ensemble. Andante”, L.H. 2005, Bis Music 574.
* In "Yasek Manzano, Robertico Martínez. Joven Jazz", L.H.2001, Egrem 545.

;;;;;;

 

 

 

 

 




* In "Chalacubana. Chacubeando" , L.H.2001, Disque Office 65308.
* In “Elmer Ferrer. Metrópolis ”, L.H. 2002, Unicornio 9024.
* In "Chalacubana. Chinchorrero", L.H., 2003, Altri Suoni 163.
* In “ Irakere. 30 años“, L.H. 2004, Egrem 645.
* In "Frank Emilio. Amor & Piano" (1 thème) L.H. 2004, Bis Music.
* In " Impacto Cubano", Helsinki 2005, Selecta 112.

Cuba et le Jazz. Aujourd'hui le Jazz.
>>>>

Alexis Bosch est un habitué du Club de Jazz
La Zorra y El Cuervo.

>>>>

....Biographies....

<<<<
Bonne, Enrique.
 
 
Brito, Alfredo,
>>>>