Septeto BOLERO

Au début des années trente les septetos commencent à rencontrer des difficultés face au conjuntos et aux orchestres Tipo Jazz Band qui émergent et rencontrent les faveurs du public. Pourtant à La Havane, en 1935, le chanteur et joueur de claves Tata GUTIÉRREZ et le tresero et seconde voix José VEGA, quittant le "SEXTETO BOLOÑA", organisent avec le trompettiste Félix CHAPOTTÍN le « SEPTETO BOLERO » parfois appelé "SEPTETO BOLERO 1935". Les amis s'entourent de Julio GALINDO à la contrebasse ; du joueur de tres Eliseo SILVEIRA et de José Manuel « El Chino » INCHIARTE pour le bongó . La présence de SILVEIRA entraîne VEGA à utiliser son tres pour réaliser le traditionnel rayado de la guitare.
El Chino Inchiarte .

La formation rencontre un certain succès dû aux qualités musicales de plusieurs membres du groupe, SILVEIRA marquant la décennie par ses apports que développeront les treseros postérieurs comme «Niño» RIVERA qui lui succède au sein du «BOLERO ». Durant une période c'est la voix de Pancho RISET qui fait les beaux jours du groupe.

Le septeto se produit dans les principaux lieux musicaux de la capitale, clubs et académies. Il est au programme de la station radiophonique Loma del Mazo. En 1937 sa popularité est telle que l'on peut l'apprécier sur trois stations de radio différentes CMC, CMCG et CMBZ Radio Salas pour son programme La Hora Tabacalera.

C'est ensuite « El Chino » qui quitte le groupe puis CHAPOTTÍN en 1939 pour former le « CARABINA de ASES ». Il est remplacé par Rubén CALZAD0 . Le chanteur Carlos EMBALE est un moment la voix du "BOLERO" au tout début des années quarante.

Le départ de «Niño» RIVERA en 1945 marque pratiquement la fin de la formation .

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
*

 
Le Son. Les années trente à La Havane.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Benítez, Hermanas.
 
 
Boloña, Sexteto.
>>>>